USA: Lancaster & The Amish County

mars 23, 2009

Il y a deux semaines, petite excursion dans les environs de Lancaster, aussi appelés Amish County. Hé oui, il fallait aller voir la région qui m'avait été recommandée pour les Amish, afin de découvrir leur manière surprenante de vivre au XXIème siècle comme au XVIIè, ainsi que leurs dons pour l'artisanat... 

Nous avions choisi un magnifique Bed and Breakfast à Hershey, Pennsylvanie (capitale du fameux chocolat américain)! Le 1825 Inn (ci-dessous) est un bijou perdu au milieu de la Pennsylvanie. Décoration très "Country" avec plein d'objets venant des Amish... Très bon goût niveau décoration, ainsi qu'un magnifique petit-déjeuner. Thé & cookies à disposition à n'importe quel moment, très grande gentillesse du propriétaire et lits très confortables. Je recommande cet endroit à tout lecteur. Petit conseil: prenez-y vous à l'avance si vous voulez avoir une chambre!


Si vous êtes à Hershey, il est possible évidemment de visiter la fabrique de chocolat. Un grand parc d'attractions pour les enfants se trouve juste à côté (au cas où). Et Hershey ne se situe qu'à 45 minutes de Lancaster County , qui est la plus ancienne implantation amish des Etats-Unis.

Pour les Amish, tout commence à Zürich en 1525 lorsque quelques Réformés proposent de "réformer la Réforme"... Venant à l'origine du même mouvement religieux que les protestants, les anabaptistes se sont dès le début de la Réforme distancés du mouvement protestant qui émergeait en Europe car ils étaient opposés au baptême des enfants (uniquement pour les adultes). Ils croyaient que le baptême devait être donné qu'à ceux qui ont appris la repentance et l'amendement de vie. En établissant cette conception, le mouvement anabaptiste (baptiser à nouveau) fut fondé. Ce mouvement  qui propose le baptême des adultes, le respect total de la non-violence et l'exigence de la séparation absolue de l'Etat et de l'Eglise est celui d'où proviennent les Amish, les Huttérites et les Mennonites. 

Les Amish viennent de différentes régions d'Europe. La plupart sont venus de Suisse, d'Alsace, d'Allemagne et d'Hollande. La première vague d'immigration arriva au XVIIIème sièce en Pennsylvanie fuyant les persécutions en Europe dû à l'annulation en 1712 par Louis XIV des avantages accordés aux Amish par le traité de Westphalie sous prétexte que les anabaptistes n'appartenaient à aucune des deux religions reconnues.
Les Amish du Viel Ordre sont connus pour leur refus de toute technologie (pas d'internet, ni de voitures, ni d'éléctricité publique par exemple) et leur désir de vivre "en dehors" du monde. Ils refusent l'armée (principe de non-violence), ont leur propre stucture scolaire et leur moteur de leur vie quotidienne est régie par un ensemble de règles ("Ordnung"). Ils sont aussi imprégnés du principe de la "Gelassenheit" qui implique la modestie, l'humilité, l'abandon de toute ambition sociale strictement individuelle et la soumission  à l'autorité du groupe et de l'Eglise. Ils partent du principe que les enfants ne sont pas soumis à l'Ordnung tant qu'ils n'ont pas choisi d'appartenir à ce mouvement et d'être baptisés (vers 16 ans). La plupart des Amish vivent du travail de la terre (leurs produits sont très recherchés et bien payés pour leur côté BIO), de leurs dons pour l'artisanat en bois (surtout réservé aux hommes plus âgés, ne pouvant plus travailler aux champs) et de la confection de quilts réalisés par les femmes.

Bien sûr, la vision très stricte des choses que prônent les Amish du Viel Ordre n'est pas partagée par tous les Amish ou Mennonites et il est parfois difficile de les différencier pour un touriste non averti (par exemple lorsque l'on voit un soit-disant Amish conduire une voiture, cela signifique simplement qu'il ne fait pas partie du Viel Ordre).

Ces informations très partielles viennent du livre suivant: "L'énigme amish" de Jacques Légeret qui est très complet et intéressant à lire si vous allez dans la région.

La région est très paisible avec de magnifiques étendues de champs. Je vous conseille de conduire à travers la campagne et de passer dans quelques villages Amish comme Adamstown, Strasburg, Bird-In-Hand & Paradise... Côté artisanat, le village d'Intercourse est un bon point de départ pour du shopping. De nombreuses pièces & meubles en bois, ainsi que de somptueux quilts s'y trouvent. J'ai toutefois été déçue par le manque de variété des objets de décoration présentés, car beaucoup d'entre eux sont identiques dans les différentes boutiques (exception faite pour les quilts, mais ces derniers sont très très chers).

Mais voir encore des gens s'habiller comme dans l'ancien temps, aller en buggy (leur calèche noire) faire leurs courses, parquer leur cheval devant des magasins d'alimentation et labourer leur terres avec des chevaux est un voyage dans le temps. Une sorte de remake de "La petite maison dans la prairie" qui est malgré tout très intéressant....

Photos provenant de "Pennsylvania Dutch Convention & Visitors Bureau".




You Might Also Like

5 commentaires

Like us on Facebook

Flickr Images

Subscribe